SIARP
Bandeau inférieur

Études et travaux/Schémas directeur d'assainissement et zonages/Schémas Directeurs d’assainissement et zonages

Schémas Directeurs d’assainissement et zonages

Le S.I.A.R.P. a réalisé l’ensemble des schémas directeurs d’assainissement (S.D.A.) des 19 communes.
Ces S.D.A. permettent :

- de connaître et comprendre le fonctionnement actuel des réseaux et ouvrages d'assainissement (publics et privés) ;

- de déceler et expliquer les anomalies de fonctionnement des systèmes d'assainissement collectif (mode séparatif) et non collectif, et d'en appréhender les impacts sur la fiabilité du réseau, l'hygiène publique et le milieu naturel (notamment l'Oise, la Viosne, le rû de l’Hermitage et les nappes souterraines) ;

- d'évaluer les problèmes liés aux eaux pluviales et de ruissellements ;

- de définir, par diverses approches, les aménagements les mieux adaptés pour pallier aux dysfonctionnements éventuels;

- de préparer l'avenir en proposant des actions (travaux et études de détail complémentaires), nécessaires au bon fonctionnement des systèmes d'assainissement ;

- de définir les zonages d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales, conformément aux dispositions du  Code de l'Environnement.

 

Zoomassainissement autonome filière classiqueZonage d’assainissement eaux usées et eaux pluviales :

Le zonage d’assainissement a été déterminé en fonction de l’intérêt technique, économique et environnemental des projets concernant les eaux usées et les eaux pluviales.

Le réseau d’eaux usées est relié à un système de traitement des eaux usées (station d'épuration). Les eaux pluviales se rejettent dans le milieu naturel.

Le zonage d'assainissement est un document établi au niveau communal ; il consiste à définir, pour l'ensemble des zones bâties ou d’aménagements futurs, le mode d'assainissement que chaque zone a vocation à recevoir.
 
Le zonage permet de définir pour les eaux usées :
 
Les secteurs où l'assainissement sera de type collectif.
 
Dans ces secteurs, les riverains sont desservis par un réseau d'eaux usées stricte affecté à l’évacuation des eaux usées domestiques (eaux vannes et eaux ménagères).
 
 Ce type de système permet d’évacuer rapidement et efficacement les eaux les plus polluées, sans aucun contact avec l’extérieur et d’assurer un fonctionnement régulier de l'unité de traitement.
 
 - Les secteurs où l'assainissement sera de type non collectif.
 
Dans ces secteurs, chaque riverain traite ses eaux usées avec une filière individuelle de type fosse toutes eaux (prétraitement) suivie d'un système d’épandage dans le sol (traitement).
 
Les systèmes non collectifs sont utilisés lorsque la densité de l’habitat est faible rendant trop coûteuse la mise en place d’un réseau public.
 
Le type de filière à mettre en place dépend des contraintes du site : surface disponible, aménagement de la parcelle, nature et perméabilité du sol, zone inondable.
 
Différents types d’équipement d’assainissement non collectif sont agréés par l’Etat, permettant ainsi de répondre à différentes contraintes.

Le zonage permet de définir pour les eaux pluviales :
 
- Les zones où des mesures doivent être prises pour limiter l’imperméabilisation des sols et assurer la maîtrise du débit et l’écoulement des eaux pluviales et de ruissellement ;
 
- Les zones où il est nécessaire de prévoir des installations pour assurer la collecte, le stockage éventuel et si besoin, le traitement des eaux pluviales et de ruissellement lorsqu’elles sont polluées .
 
La plupart des zonages préconisent la gestion à la parcelle des eaux pluviales (cuve de stockage, infiltration...).